Chantier-école CQ Compas


La Commune possède dans le périmètre un patrimoine immobilier important, mais certaines rénovations entamées ne sont pas achevées, d’autres comportent des défauts à corriger. Pour entretenir son patrimoine, le Service des Propriétés Communales manque de moyens financiers et humains. Beaucoup de demandes de travaux à charge du bailleur restent en souffrance et le patrimoine s’est fortement dégradé. Ce travail d’entretien a été entamé partiellement dans le contrat de quartier précèdent, il reste une importante demande des locataires à satisfaire.

D’autre part, de nombreuses familles sont en attente d’un logement adapté à prix modeste. Dans le quartier Lemmens, cette réalité est particulièrement marquée. D’autre part, de nombreuses personnes; par manque d’expérience professionnelle ou de formation, ont des difficultés à trouver un emploi.

Le projet comprend:

  • travaux de remise en état de logements communaux vides,
  • travaux dans des logements déjà occupés,
  • amélioration des conditions de logements des locataires fragilisés.

Ce projet permet :

  • la mise en location de logements communaux vides,
  • l’entretien des logements communaux,
  • l’augmentation de l’offre de logements communaux disponibles,
  • la formation aux métiers du bâtiment pour des personnes sans emploi dépendant du CPAS.

Les formations ont pour objectif d’amener le travailleur à maîtriser les techniques de préparation de chantier et de parachèvement. Elles se déroulent en interne: à travers nos chantiers-école encadrés par nos chefs d’équipe-formateurs et en externe à travers un cycle de formations répondant aux besoins spécifiques de l’équipe.
Exemple de chantier-école en 2015: isolation d’une cave au 3 rue Abbé Cuylits mais aussi isolation d’une toiture au 1 rue Abbé Cuylits.

collageLes formations externes ouvrent les travailleurs à une palette d’aptitudes professionnelles: ils acquièrent aussi des compétences de base des différents corps de métiers comme l’électricité, la plomberie, la peinture, la pose de sols, …
Le travailleur en formation s’initie par la théorie et la pratique aux travaux de peinture en bâtiment, depuis la préparation des supports jusqu’à la finition des surfaces. Si les techniques sont principalement manuelles, l’usage du pistolet fait aussi partie de la formation.
Le travailleur est également formé à la pose de base des revêtements souples pour sols et muraux.
La formation VCA, implique enfin de respecter strictement les règles de sécurité et les prescriptions en matière d’hygiène et de protection de l’environnement.

Partenaires
Commune d’Anderlecht – service des bâtiments ;
CPAS ;
Réseau Habitat – CRU ;
Samenlevingsopbouw.

FacebookTwitterGoogle+